Besoin d’argent tout de suite sans crédit : les meilleures options

besoin d'argent tout de suite sans credit

Chaque jour, de nombreux Français font face à un besoin urgent d’argent. Contracter un microcrédit constitue l’une des nombreuses solutions. Force est de remarquer qu’elle ne plaît pas à tout le monde. Voici alors comment obtenir de l’argent sans recourir à un organisme de crédit. Lisez cet article.

Pourquoi prêter de l’argent dans l’immédiat ?

Plusieurs situations expliquent un besoin immédiat d’argent. La majorité des Français effectue une demande de prêt personnel sans crédit bancaire en raison de leur revenu insuffisant pour affronter les imprévus du quotidien. Il peut s’agir de financer un projet comme l’achat d’une voiture ou de la réparation d’une voiture ou d’un bien matériel ou immobilier. Certaines personnes contractent également un prêt en toute urgence pour payer les soins médicaux ainsi que des factures imprévues.

La souscription à une offre de prêt familial

La première solution de financement d’un projet ou pour se sortir d’un besoin urgent d’argent représente le prêt familial. Sollicitez les membres de votre famille, vos proches et demandez-leur la somme nécessaire. En plus d’être rapide, directe, cette offre de prêt perso n’implique aucun taux d’intérêt. Le ou les prêteurs ne soumettent pas non plus l’emprunteur à des formalités administratives.

Aucune procédure ne semble nécessaire. Cependant si le montant total demandé dépasse les 1500 €, on vous suggère de solliciter un notaire. Ce dernier rédige un acte notarié et permet d’éviter des conflits en cas d’incidents de mésentente. Par ailleurs, la loi à partir de 2020 exige que les prêts familiaux au-dessus de 5000 € soient déclarés aux impôts.

Ce type de prêts porte aussi l’appellation de prêt entre particuliers. Si vous souhaitez ne pas impliquer le notaire dans l’opération, utilisez un écrit sous seing privé. Établissez les conditions des remboursements avant de matérialiser votre contrat de prêt par écrit. Le soutien des proches se révèle efficace.

Demander une avance sur salaire

Vous pouvez demander à votre employeur une avance sur salaire afin d’affronter vos difficultés. Avant la date habituelle d’encaissement de votre salaire, on vous verse une partie de la rémunération. Ce prêt implique les deux parties qui doivent s’entendre sur le montant à verser.

L’employeur n’a aucune obligation légale d’accepter l’octroi d’une avance sur salaire à son employé. Cependant, l’avance sur salaire obéit à certaines conditions. La loi l’encadre et impose un impôt sur le revenu. Par ailleurs, pour rembourser cette dette, l’employé se voit retirer de ses futurs salaires, au maximum 10 % de sa paie nette.

Beaucoup confondent toutefois l’avance sur salaire à l’acompte sur salaire. Dans le premier cas, l’employé n’a pas encore effectué toutes ses heures de travail tandis que dans l’autre, c’est plutôt le contraire. Aucun employeur ne doit par conséquent refuser un acompte sur salaire à son employé.

Vendre un bien

La décision peut paraître radicale voire difficile, mais si elle constitue une issue pour votre situation, autant la prendre. Vendre ses possessions en contrepartie de quelques liquidités représente un sacrifice à consentir pour s’acquitter de grandes dettes.

On peut alors choisir de vendre sa télévision, son ordinateur ou un mobilier de la maison. Par ailleurs, avec l’avènement de certains sites de vente de vêtements et d’objets comme Vinted et Leboncoin, vendez ce que vous ne portez pas. En plus de vous éviter d’encombrer votre garde-robe inutilement, vous récupérez de l’argent.

N’hésitez pas à vous séparer de vos biens matériels non indispensables. L’argent récupéré à l’issue de vos biens ne se présente pas imposables. Les appareils électroménagers, les meubles connaissent une exonération du fisc. Des brocantes et marchés aux puces louent des stands aux particuliers pour écouler leurs différents mobiliers ou vêtements. Vous pourriez également louer votre voiture sur Drivy.

La vente à réméré

Elle se différencie de la vente définitive par la possibilité pour le vendeur de récupérer ou racheter son bien après la vente. Autrement dit, vous cédez un bien immobilier à un acheteur moyennant une somme d’argent puis vous revenez le récupérer avec le même montant emprunté plus tard. En raison des conflits qui peuvent naître, il semble souhaitable de signer un accord devant un notaire.

Le Code civil exige une période allant de 6 mois à 5 ans au vendeur pour récupérer son bien. Mais attention, s’il représente une alternative pour parler à un besoin immédiat d’argent sans crédit renouvelable, le risque de perte définitive de votre bien paraît imminent. C’est un prêt sans intérêt dont la durée de remboursement pourrait sembler insuffisante.

Le paiement différé

Pour régler les problèmes d’achat de biens de consommation par exemple sans recourir aux crédits, optez pour le paiement différé. Il vous permet de régler votre facture à la fin du mois ou à une date préalablement établie. Cela nécessite donc une entente entre le magasin et l’acheteur. Grâce à la carte bancaire à débit différé, remboursez votre dette. Le vendeur défalque la somme due par le client.

Payer en plusieurs fois

Avec l’avènement du commerce en ligne, les consommateurs ont désormais la possibilité de payer en plusieurs mensualités les différents achats. Échelonner le paiement des achats du client dépend bien évidemment du montant du prêt. Cependant, certaines entreprises e-commerce laissent le choix aux clients de décider du montant de leur mensualité. Le débiteur doit éviter surtout le surendettement.

Recourir aux aides publiques

Si elle peut se révéler efficace, cette méthode prend beaucoup de temps. L’obtention d’aides publiques demande plusieurs semaines d’étude de dossier. Sous forme d’allocations, d’aide fiscale, de subventions publiques ou de primes d’activité, les aides publiques peuvent vous soulager. Tout dépend de votre situation financière ainsi que de votre région de résidence. Les conditions d’éligibilité tiennent compte des contraintes administratives et de votre situation personnelle.

De nombreux Français bénéficient du revenu de solidarité active RSA, de l’aide à la création d’entreprise, de l’aide de rentrée scolaire et du chômage après une perte d’emploi. Pour avoir le cœur net et savoir si vous répondez aux critères d’éligibilité, il urge d’effectuer une simulation de prêt disponible à l’adresse « mesdroits sociaux.gouv.fr ». Renseignez toutes vos informations dans le simulateur.

Mettre en gage un bien

Le prêt sur gage consiste à déposer un objet de valeur auprès du Crédit Municipal, un organisme préteur public. Il vous remet par la suite 50 à 70 % de la somme correspondante à la valeur de ce bien. Ce type de prêt comporte un risque énorme si vous n’avez pas la capacité de rembourser à temps. L’objet mis en gage est vendu aux enchères. Mettre en gage son bien s’adresse plus aux personnes démunies en quête de prêt sans justificatifs.

Mettre en hypothèque sa maison

Le processus se déroule exactement comme pour un objet mis en gage à la différence qu’ici au lieu d’un Crédit Municipal, c’est la banque qui intervient. Ces établissements financiers avancent de l’argent à la personne en besoin. En contrepartie, ils gardent son bien immobilier qu’ils peuvent saisir à tout moment si l’emprunteur ne rembourse pas son emprunt aux échéances. Ce type de prêt immobilier se présente très souvent pour des besoins urgents de fortes sommes d’argent.

Travailler

Au lieu de vous préoccuper d’un prêt immédiat, une autre solution s’offre à vous. Exploitez vos compétences en proposant des services pour une rémunération rapide. Internet met à cet effet, à votre disposition plusieurs plateformes de travail en ligne afin de monétiser vos talents. Depuis chez vous, sollicitez des missions sur des sites tels que Allovoisins.fr et réglez facilement vos problèmes d’argent.

Ces plateformes abritent des travailleurs freelances dans plusieurs métiers du digital comme la rédaction web, le développement web, les sondages rémunérés, la vente de photos, le graphisme et bien d’autres. Sans qualification, inscrivez-vous et mettez-vous au travail. UpWork et Come-Up représentent également des sites susceptibles de vous rapporter de l’argent.

Recourir à l’épargne de précaution

L’épargne de précaution désigne l’ensemble des économies mises de côté depuis de nombreuses années afin de régler des problèmes financiers très importants. Elle peut aussi servir à la réalisation d’un futur projet. Toutefois, en cas d’urgence, il est tout à fait possible de l’utiliser.

Depuis votre compte d’épargne, on vous remet le fruit de plusieurs années d’efforts. Veillez alors à l’utiliser à bon escient. Si la situation paraît si urgente et importante, elle représente une solution douloureuse, mais efficace.

Solliciter des dons

En dernier recours, pour obtenir de l’argent rapidement sans recourir au crédit rapide, sollicitez des dons. Malgré l’élan capitaliste grandissant dans notre société, l’empathie et la fraternité demeurent des principes de base. Des organismes non gouvernementaux ou associations peuvent vous aider à acquérir un bien matériel ou des produits alimentaires.

Les restos du cœur, très populaires, mettent un point d’honneur à fournir de l’aide alimentaire aux nécessiteux. De son côté, la plateforme Leechy aide les personnes en besoin urgent d’argent à constituer une cagnotte afin de récolter des fonds.

Conclusion

Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses méthodes pour obtenir de l’argent sans souscrire à un contrat de crédit et sans recevoir aucun type de crédit (crédit auto, crédit conso, crédit immobilier) chez les organismes de crédit. Les offres de crédit se révèlent tout de même idéales pour financer l’achat d’un véhicule ou autre bien. Contracter des crédits auprès d’une société de crédits ou de différents organismes comme la Banque de France semble rapide à obtenir. La durée du prêt sans justificatifs, le remboursement du crédit, les conditions de remboursement rendent le recours vers ces établissements bancaires avantageux.

Je suis Cristal Essenam AKOYESSOU, éditeur de site et expert SEO de formation. Je suis également négociant en matières premières : noix de cajou, sésame, soja, sucre, etc. Passionné par l'univers des affaires, des finances et de l’entrepreneuriat, je prends plaisir à partager sur ce blog des informations pour vous aider à mieux investir et à trouver des fournisseurs fiables. Pour de plus amples informations : contactez-moi à cette adresse : contact@boninvestissement.com