Valeurs Mobilières de Placement (VMP) : guide complet pour maîtriser l’investissement

vmp

Dans le monde des finances, bon nombre d’entreprises ou de particuliers fructifient leur patrimoine financier et leur épargne de diverses manières. Les placements dans des valeurs mobilières représentent une alternative. Qu’est-ce que c’est exactement ? Découvrez notre guide sur l’investissement dans les valeurs Mobilières de placement dans cet article.

Que comprendre par valeurs Mobilières de placement ?

Les valeurs mobilières certifient qu’une entité juridique donnée détient des parts ou actions dans une société. Ces documents reconnaissent que cette société détient une obligation vis-à-vis de vous. En résumé, grâce aux valeurs Mobilières, vos droits à titre d’actionnaire ou d’investisseur deviennent officiels.

Effectuer un placement dans les valeurs mobilières revient alors à investir pour accroître son revenu ou rentabiliser un excédent de trésorerie à court terme. Toute personne morale, publique ou privée possède tout à fait le droit d’émettre des VMP.

Les types de valeurs mobilières

L’investissement peut prendre plusieurs formes. Les investisseurs possèdent différentes options de valeurs mobilières à savoir :

  • Les actions
  • Les obligations
  • Les bons de souscription
  • Les warrants
  • L’OPCVM
  • La SICAV
  • Les FIA

Les actions

Il s’agit d’une portion, une part du patrimoine de l’entreprise qui l’émet. L’entreprise émettrice d’actions se présente comme une société anonyme (SA), une société en commandite par actions ou une société par actions simplifiées. Détenir une action rend l’actionnaire copropriétaire de la société. On lui donne alors les droits et les prérogatives dus à ce titre de propriété négociable. Ceci en fonction de la part de l’entreprise dont il détient bien évidemment les droits. Le coût des parts émises par la société dépend notamment du marché. On établit alors l’offre compte tenu de la demande.

Pourquoi devenir propriétaire d’une partie d’une société ?

Devenir actionnaire dans une société comporte plusieurs avantages. Tout d’abord, vous détenez des pouvoirs. L’actionnaire peut en réalité faire valoir son droit de vote lors de ses participations aux assemblées générales par exemple. Compte tenu de ses actions, il impose son choix. Détenir de ce fait une action équivaut à donner une voix lors du vote.

En détenir plusieurs vous confère l’avantage de donner autant de voix. En plus du droit de vote, détenir une action vous élève au rang des personnes qui peuvent accéder aux informations sensibles et importantes de la société. Les actionnaires peuvent alors vérifier les comptes annuels. Ils s’intègrent pleinement dans le développement de la société.

Pour finir, l’avantage d’être actionnaire réside également dans les bénéfices et les faveurs exceptionnelles que génère cette position. Détenir des droits dans une entreprise garantit une rémunération. Le calcul du montant de vos dividendes s’effectue lors de l’assemblée générale. Il tient compte du nombre de parts détenu au sein de la société. Vous pourrez ainsi donc rentrer en possession de votre rémunération soit par liquidités ou par achat d’actions. Le choix vous revient.

Quels sont les différents types d’actions ?

Prêts à obtenir des actions dans une société ? Voici les possibilités qui s’offrent à vous. Il existe différents types d’action. La plus répandue et courante constitue l’action au porteur. Elle consiste pour un actionnaire à rester dans l’anonymat et à prendre par le biais d’un intermédiaire financier qui le représente. On ignore de ce fait son identité dans la société émettrice d’action.

De même, l’action au nominatif peut également constituer une option à privilégier. À l’inverse du premier, ce type d’action n’implique pas l’anonymat. La société émettrice connaît l’identité de l’actionnaire qui figure de ce fait dans le livre des actionnaires. Et comme l’indique son appellation, l’action au nominatif s’inscrit au nom de l’investisseur.

Toutefois, si celui-ci souhaite rester dans l’anonymat, il lui est tout à fait possible de déléguer l’administration des opérations à un intermédiaire financier. Il s’agit dès lors d’une action nominative administrée. Un autre type d’action au nominatif pur peut également vous convaincre. Ici, tout anonymat semble prohibé. Mais l’actionnaire bénéficie tout de même des prérogatives au sein de la société telle que la consultation des bilans financiers.

Il peut également prétendre à l’obtention de prime de fidélité associée aux dividendes. Par ailleurs, une dernière catégorie représente les certificats d’investissement souvent destinés à l’augmentation de capital des sociétés. Ce type d’action n’implique pas le droit de vote de l’actionnaire.

Les obligations

Ce type de placement s’avère plus fiable et se révèle sans gros risques pour l’investisseur. Ce titre négociable sous forme de créance rejoint un peu les actions. Un investisseur qui acquiert une part d’obligation dans une société en devient immédiatement le créancier. Investir dans une obligation consiste à prêter de l’argent à l’entreprise qui à son tour émet un titre de créance.

Ce dernier se compare de ce fait, à une reconnaissance de dette. En France comme dans plusieurs autres pays européens, les sociétés émettrices de titres de créance se constituent d’entreprises privées et publiques. Il n’est pas rare de voir aussi l’État bénéficier de l’argent en contrepartie d’une obligation.

Avantages à investir dans les obligations

Détenir un titre de créance dans une entreprise vous garantit une rémunération. Celle-ci se définit en fonction de la valeur normale de l’obligation et non en fonction des intérêts générés par la société émettrice dans une période donnée. Par ailleurs, pour connaître la valeur liquidative d’une obligation, on se réfère au prix ou au montant du prêt accordé à la société émettrice.

En résumé, le prix d’émission détermine clairement la juste valeur de votre obligation et le montant de votre rémunération. À noter que le remboursement de l’obligation à la fin du prêt s’opère en fonction du prix et des conditions de remboursement préalablement établis.

Les bons de souscription

Loin d’être de véritables valeurs mobilières, les BDS permettent tout simplement d’acquérir des actions dans une entreprise. Grâce à ces outils ou instruments financiers, le détenteur d’action souscrit un nombre donné de titres financiers durant une période donnée. Les BDS ont pour but d’insérer l’actionnaire dans le capital social de la société.

Les warrants

Les investisseurs qui optent pour le warrant peuvent acheter et vendre un actif sous forme d’action à un prix de cession et d’achat déterminé à l’avance. Par ailleurs, l’échéance de déroulement des opérations d’investissement dans les warrants semble importante. L’investisseur doit alors vite effectuer la vente de son actif avant qu’elle n’arrive. Ce type de placement semble risqué en raison de la possibilité de perte du montant des capitaux investis.

L’OPCVM

L’investissement par OPCVM constitue une valeur mobilière accessible par le biais d’un intermédiaire. L’organisme de placement collectif en valeurs mobilières regroupe plusieurs investisseurs. Il représente un fonds ou un portefeuille d’actifs financiers. En décidant d’investir via un OPCVM, vous choisissez de rejoindre ce fonds et d’y verser un capital. Ce fonds servira par la suite à des investissements dans les actions d’autres sociétés.

Quels sont les différents types d’OPCVM ?

Il existe justement différents types d’OPCVM. Les plus prisés étant :

La SICAV

Cette société d’investissement à capital variable s’occupe d’acheter ou de vendre des actions ou obligations avec le fonds versé à l’OPCVM. Il semble alors possible de voir votre capital servir à des investissements dans les actions sur le marché monétaire. De même, ce capital peut servir à des investissements sur des obligations durant 2 ans.

L’investisseur bénéficie par la suite de revenus. Vous l’aurez compris, optez pour la SICAV obligataire pour bénéficier de revenus réguliers sur une durée de 2 ans ou choisissez la SICAV Action pour un placement de longue durée. Toutefois, l’investisseur peut choisir les deux options pour un retour sur investissement garanti. On parle là de SICAV diversifiée.

Pourquoi investir dans un OPCVM ?

Investir dans un OPCVM comporte les mêmes avantages qu’un investissement dans les actions. L’objectif poursuivi représente d’obtenir une partie du capital de l’entreprise et par ricochet, effectuer des plus-values. Il faudra toutefois passer par un portefeuille de titres de placement.

Les Fonds d’investissement alternatifs FIA

Ils représentent des structures ou d’organismes composés de plusieurs investisseurs professionnels ou pas, souhaitant fructifier leur épargne salariale. Ces fonds de placement opèrent des placements sur des biens immobiliers, des terrains ou des œuvres d’art. On peut aussi investir l’épargne sur les matières premières agricoles.

Investir dans les valeurs mobilières : les risques et la marche à suivre

Tous les investissements comportent des risques. Cependant, certains types d’investissement se révèlent plus dangereux que d’autres. On vous déconseille par exemple d’investir dans le commerce de l’or et autre métal précieux au risque d’essuyer une perte ou une moins-value. Toutefois, des sociétés dignes de confiance prônent des investissements sur des valeurs sûres.

Il vous revient alors de trouver des informations sur les émetteurs des valeurs mobilières. Sollicitez également les services d’un courtier qui servira d’intermédiaire entre vous et l’émetteur qu’il s’agisse d’une banque ou d’un particulier. N’oubliez pas, en plus de vous faire gagner plus que le montant investi, les valeurs Mobilières de placement vous épargnent de l’impôt.

La loi sur les valeurs mobilières

La fiscalité comporte des règles. Prendre connaissance de la loi des finances relative aux valeurs mobilières de placement constitue une étape indispensable avant de procéder à toute forme d’investissement. Elle oblige les sociétés émettrices de titres de participation à fournir à l’investisseur ou à l’actionnaire certains renseignements et services sur les valeurs mobilières en circulation. Ainsi donc, vous avez droit à :

  • Des informations sûres et vérifiées de la part de l’émetteur
  • De vraies promesses faites de bonne foi
  • De vraies opérations d’investissement
  • Des commissions raisonnables
  • Des conseils honnêtes au sujet d’une valeur mobilière.
Je suis Cristal Essenam AKOYESSOU, éditeur de site et expert SEO de formation. Je suis également négociant en matières premières : noix de cajou, sésame, soja, sucre, etc. Passionné par l'univers des affaires, des finances et de l’entrepreneuriat, je prends plaisir à partager sur ce blog des informations pour vous aider à mieux investir et à trouver des fournisseurs fiables. Pour de plus amples informations : contactez-moi à cette adresse : contact@boninvestissement.com