Prêt rapide sans refus : comment l’obtenir facilement ?

prêt rapide sans refus

On n’est jamais à l’abri d’un besoin d’argent afin de régler un problème financier. Fort heureusement, en France, il devient facile d’obtenir un prêt en un laps de temps afin de régler ses factures ou toute autre chose. Dans cet article, nous vous expliquons comment obtenir un prêt rapide et sans refus.

Prêt rapide sans refus : signification

Un prêt rapide sans refus représente un crédit à la consommation octroyé à un emprunteur dans le besoin. Encore appelé crédit immédiat sans justificatif, ce type de prêt accessible à tous nécessite toutefois quelques vérifications. Prudent, le monde des finances exige au prêteur de procéder à quelques vérifications d’usage afin de déterminer les capacités de remboursement de l’emprunteur. Rechercher un prêt sans justificatif de revenu paraît donc un risque tant pour le prêteur que pour le client. Vous pouvez néanmoins recourir à un crédit avec un fort taux d’approbation.

Pourquoi recourir à un prêt d’argent immédiat ?

Les aléas de la vie nous confrontent parfois à des situations qui conduisent à opter pour un prêt rapide. Entre autres, on peut citer :

  • Les soins médicaux comme la nécessité d’une opération chirurgicale ou d’une intervention chez le dentiste.
  • Le paiement d’une facture imprévue. Il peut concerner les impôts ou la consommation d’énergie.
  • La réparation d’un bien matériel essentiel. Il s’agit très souvent de remplacer les pièces d’un véhicule en panne.
  • Le besoin d’un prêt travaux de maison après un accident.
  • La location d’une voiture pour des déplacements urgents et nécessaires.

Les types de crédit rapide sans refus

Les prêteurs proposent différentes formes de crédit à la consommation immédiate. Les refus pour ces différentes solutions de prêts sont très rares. Vous avez donc de fortes chances de les obtenir rapidement.

Le micro-crédit

Si vous avez besoin d’une petite somme d’argent pour régler une situation urgente, le micro-crédit vous convient. Il s’octroie généralement pour les sommes inférieures à 1000 €. Les demandes de justificatifs deviennent très minimes pour ce type de prêt, car le prêteur exige souvent une condition.

Il vous octroie ce prêt en échange d’un taux effectif annuel global (TAEG) qui avoisine les 20 %. Ce taux élevé s’explique par la volonté de la banque ou du prêteur de faire face facilement aux risques en cas de non-remboursement par le client. Souscrire à ce type de prêt permet de rentrer rapidement en possession de l’argent.

Le mini crédit ou mini prêt

On l’attribue pour des montants pouvant avoisiner les 50 000 €. Cette forme de crédit appartient à la catégorie des crédits à la consommation non affectée. Ce sont souvent les personnes désireuses de financer l’achat d’une nouvelle voiture ou d’effectuer des travaux dans leur maison qui la contractent.

Très rapide et simple, son octroi ne nécessite pas beaucoup de justificatifs. Vous devez seulement fournir les documents de base. Ensuite, vous rentrez en possession de votre virement si la somme se situe entre 50 € et 3000 €. Au-delà de ce plafond, l’opération peut prendre quelques jours. Mais vous obtenez à coup sûr votre argent.

La carte magasin

Elle ne nécessite qu’une déclaration. Aucun besoin alors de fournir des justificatifs comme la preuve de revenu ou une fiche de paie. On la retrouve très souvent chez les grandes marques comme la Fnac, Carrefour, Cdiscount. D’autres enseignes à l’instar de Darty mettent également à disposition de leurs consommateurs des cartes magasins.

Ceux-ci peuvent s’en servir pour effectuer des achats et des paiements sans frais. Le client l’utilise 3 à 4 fois. Toutefois, attention à ne pas tomber dans le piège en prenant l’habitude d’y souscrire. Cette option demande une utilisation responsable.

Le crédit renouvelable

L’autre option pour bénéficier d’un prêt rapide et sans refus consiste à souscrire au crédit renouvelable. Le bénéficiaire demande une certaine somme à l’organisme de crédit tout en garantissant le remboursement du montant de prêt par mois. À chaque remboursement mensuel, le prêteur réapprovisionne le prêt perso. Plus le crédit renouvelable se prolonge, plus les conditions de remboursement et le taux annuel effectif global changent.

Le montant des mensualités versées par l’emprunteur peut également subir des modifications. Le crédit renouvelable peut s’étendre sur une durée indéterminée. Il vaut mieux s’armer de prudence afin d’éviter de longues dettes pouvant entraîner une précarité financière. Cette option s’utilise parfois avec des cartes de crédit.

Le micro-crédit social

C’est un prêt qui soulage les personnes en situation de chômage ainsi que les bénéficiaires de minimas sociaux. Il s’octroie à 50 % par l’État. L’autre partie revient à la banque ou à l’organisme prêteur en collaboration avec l’État. Grâce au micro-crédit social, les individus exclus du système bancaire classique, incapables de donner des garanties, prennent en charge leur réinsertion sociale.

Un demandeur d’emploi peut y souscrire afin de financer son permis de conduire ou de s’acheter une voiture ou un ordinateur. On peut aussi y faire recours pour des soins médicaux chez le dentiste. Bénéficier de ce type de crédit exige quelques démarches au préalable. Prendre rendez-vous avec un travailleur social et lui soumettre votre dossier constitue la marche à suivre.

Des associations comme les Restos du cœur et la croix rouge mettent à disposition des personnes au faible revenu des travailleurs sociaux pour examiner leur situation. À noter que le micro-crédit social ne peut être utilisé pour rembourser des impayés de loyer.

Le crédit entre particuliers

Cette forme d’obtention de crédit paraît simple et rapide. Vous devez vous tourner vers votre entourage afin de contracter un prêt. Mais avant de bénéficier de ce soutien financier de vos amis, proches ou de votre famille, soyez prêts à fournir une reconnaissance de dette.

Ce document atteste et officialise l’aide financière apportée par votre entourage. Il peut servir plus tard à régler les litiges en cas de non-paiement de la somme ou de tentatives d’escroquerie et d’extorsion. Par ailleurs, de nos jours, en France plusieurs plateformes de crédit proposent de faciliter des prêts entre particuliers. Mintos, ViaInvest et Estateguru représentent les sites les plus fiables.

L’emprunt avec des cryptos

Cette nouvelle formule de prêt apparaît avec l’essor de la cryptomonnaie. Le principe semble tout simple. Les propriétaires de cryptomonnaie doivent transférer leurs avoirs à une plateforme de vente et d’achat de cryptomonnaies. Celle-ci , en retour, offre un crédit rapide aux cryptophiles pour régler leurs problèmes financiers.

À la suite de ce prêt immédiat, le demandeur doit alors rembourser intégralement son emprunt avec des intérêts avant de récupérer ses cryptomonnaies. La mise en garantie des cryptomonnaies paraît la condition sine qua non à la bonne marche de cette opération.

Les conditions obligatoires d’octroi d’un prêt rapide

Les organismes de prêts rapides comme les banques imposent certaines conditions aux emprunteurs pour l’octroi d’un crédit. Elles permettent de minimiser les risques en cas d’insolvabilité.

La vérification d’identité

Elle constitue le premier critère pour un prêt rapide à obtenir. Les banques l’appliquent afin de déterminer si le demandeur est une personne adulte ou un mineur. Cette condition évite également les tentatives d’usurpation d’identité.

Aucun autre individu ne pourra alors souscrire à un prêt personnel rapide en se passant pour un autre. La carte d’identité, le permis de conduire, la carte de résidence ou le passeport aident à remplir cette formalité d’usage.

Le justificatif de domicile

Justifier son domicile constitue une étape importante pour éditer le contrat de crédit. Le demandeur peut alors fournir sa facture d’électricité ou de téléphone. On peut aussi se servir de la quittance de loyer de moins de 3 mois.

Justifier ses revenus

Les organismes de prêt ne veulent prendre aucun risque. Pour s’assurer qu’un emprunteur possède la capacité de rembourser son prêt, ils demandent souvent un avis d’imposition ou un bulletin de salaire. Ces documents fournis déterminent le taux d’endettement du particulier.

Prouver son absence dans le fichier de signalisation

La banque ou l’emprunteur vérifie les antécédents du particulier. Grâce au fichier national des Incidents de remboursement des crédits aux particuliers FICP, on détermine si l’individu en question a procédé au remboursement intégral de son crédit précédent.

Toute présence dans cette liste empêche sa souscription à un nouveau crédit dans les 5 ans prochaines années. Les fichiers de signalement tels que le fichier central des chèques FCC et le fichier de gestion de la clientèle entrent en jeu.

Les conditions facultatives pour bénéficier d’un prêt

Si certains critères s’avèrent essentiels, d’autres par contre ne se présentent pas nécessaires. L’organisme de prêt de crédit peut demander aux indépendants de fournir des déclarations de bénéfices en guise de justificatif de revenus. En ce qui concerne les couples, le livret de famille ou le certificat de PACS sont demandés.

Les personnes au revenu modeste doivent trouver un garant. Celles ayant des revenus non réguliers montreront leurs 3 derniers relevés de comptes. Tout emprunteur peut ne pas donner suite à ces critères facultatifs et quand même bénéficier du crédit.

Peut-on refuser un prêt rapide ?

Depuis 2023, de nombreux cas de refus de prêts rapide surviennent. Cela s’explique simplement par une demande trop élevée d’emprunteurs. Par ailleurs, trop de prêts en cours peuvent littéralement réduire vos chances de trouver un crédit dans une banque. Votre insolvabilité et votre inscription au FICP contribuent également à rendre votre profil à risque.

Toutefois, relancer sa demande de prêt auprès de nombreux établissements de crédit se révèle parfois fructueux. Il en existe un grand nombre comme Younited credit, Money Bounce, Cashper ou Oney. Orange bank, finfrong, Cetelem, cofidis, Sofinco et Nexo constituent également des solutions de crédit en ligne rapide.

Je suis Cristal Essenam AKOYESSOU, éditeur de site et expert SEO de formation. Je suis également négociant en matières premières : noix de cajou, sésame, soja, sucre, etc. Passionné par l'univers des affaires, des finances et de l’entrepreneuriat, je prends plaisir à partager sur ce blog des informations pour vous aider à mieux investir et à trouver des fournisseurs fiables. Pour de plus amples informations : contactez-moi à cette adresse : contact@boninvestissement.com