Investir son argent : 6 erreurs à éviter 

C’est un secret de polichinelle : investir son argent reste le meilleur moyen de faire fructifier sa fortune et s’assurer une certaine sécurité financière. Seul problème, investir de l’argent implique certains risques non négligeables. Pour les minimiser, il faut impérativement éviter de commettre certaines erreurs. De l’endettement au manque d’objectifs, cet article présente les six (06) pièges à absolument éviter lors du placement de vos fonds. En explorant ces erreurs communes, vous découvrirez comment minimiser les pertes et maximiser les opportunités. C’est parti ! 

1) L’endettement  

Pour un début, on vous conseille vivement de ne guère vous endetter pour investir. C’est une erreur à éviter absolument ; surtout si vous manquez d’expérience en termes de placement financier. En effet, l’endettement pour investir peut limiter vos capacités d’investissement et restreindre votre flexibilité financière, notamment la capacité d’emprunt. Or, il est crucial de préserver cette dernière dans le cadre de futurs investissements immobiliers.

Au lieu d’opter pour l’endettement, privilégiez plutôt des investissements réguliers ; même avec des montants modestes. Cette option prudente présente de multiples avantages. Déjà, cela vous permettra d’adapter plus habilement vos stratégies d’investissement en fonction de l’évolution du marché ou de vos besoins personnels. Aussi, grâce à cette pratique, vous tirerez parti de l’effet bénéfique des intérêts composés. Il faut savoir que les intérêts composés permettent à votre argent de croître avec le temps ; comme un effet boule de neige

Pour finir, sachez qu’en évitant l’endettement, vous limitez également le risque d’être incapable de rembourser votre crédit en cas de pertes importantes. Cela préserve votre sécurité financière et vous évite des situations délicates en cas de retournement du marché ou de performances d’investissement décevantes.

2) Négliger la diversification 

L’autre erreur majeure à éviter pour investir son argent, c’est ignorer la diversification. Il s’agit de l’une des erreurs les plus fréquentes d’ailleurs. Pour une gestion de patrimoine solide, la diversification reste une stratégie clé. En effet, investir dans une variété de produits financiers permet de maximiser les opportunités de rendement tout en minimisant les risques. L’idée est de ne pas concentrer tous vos investissements dans un seul type de produit financier.

Si vous misez uniquement sur un seul secteur, comme les actions pétrolières par exemple, une baisse drastique des cours pourrait avoir un impact majeur sur votre portefeuille. La diversification vous offre une protection contre de telles fluctuations. D’autre part, des placements sans risque (ou presque) à l’instar des livrets d’épargne, sont souvent limités par leurs faibles taux de rendement. Ils ne permettent donc pas toujours de suivre le rythme de l’inflation

Bref, vous l’aurez compris, la solution réside dans un équilibre entre différents types de placements. Vous pouvez investir une partie de vos économies dans des livrets afin de vous garantir une sécurité. Ensuite, vous pourrez investir dans des actions ou des ETF (fonds indiciels). Cela peut vous offrir des opportunités de croissance à long terme. En outre, vous pouvez envisager quelques placements immobiliers puisqu’ils représentent un investissement stable. Enfin, vous avez les cryptomonnaies (bitcoin, Ethereum…) qui sont certes des actifs plus volatils, mais possèdent un fort potentiel lucratif. 

3) Ne pas se faire former

Pour un particulier novice en investissement financier, ne pas se faire former est une erreur à éviter pour bien investir son argent. Malgré l’absence de formation académique spécialisée, comprendre des concepts clés comme le PEA, les produits d’épargne, le PEL, la rente viagère, l’assurance-vie, le forex, l’impôt sur le revenu, le crowdfunding, la loi Pinel, les SCPI, les OPCVM ou les OPCI importe beaucoup. Ces notions définissent des outils, des mécanismes et des stratégies de placement variés. Se familiariser avec ces termes permet de mieux appréhender les opportunités et les risques associés à chaque type d’investissement. Cela vous aidera également à mieux diversifier votre portefeuille et prendre des décisions éclairées en fonction des objectifs financiers fixés.

À l’endroit des débutants, des organismes comme l’AMF (Autorité des marchés financiers), l’IEIF (Institut de l’Épargne Immobilière et Foncière), l’UFF (Union Financière de France) et bien d’autres proposent des formations, webinaires, guides et sessions d’information pour aider à la compréhension et la vulgarisation de ces notions.  

4) Investir sans définir des objectifs précis 

Investir sans objectif clair, c’est comme naviguer sans boussole. Avant de placer votre argent, définissez vos motivations en amont : voulez-vous épargner pour votre retraite, assurer l’éducation de vos enfants, générer des revenus supplémentaires ou construire un patrimoine immobilier à léguer ? Dans l’un ou l’autre des cas, retenez que chaque objectif requiert une approche d’investissement différente.

De ce fait, sans une stratégie claire, un investisseur risque de choisir des placements qui ne correspondent pas forcément à ses besoins ; ce qui peut s’avérer dommageable. Établir une stratégie bien planifiée, soit par vous-même, soit avec l’aide d’un expert en gestion de patrimoine ou un courtier reste donc important.

De plus, définir vos objectifs vous permet de mieux appréhender votre tolérance au risque. Si vous êtes peu enclin aux risques, vous ne devriez pas vous aventurer dans des investissements risqués comme le trading boursier. En effet, la stratégie d’investissement élaborée doit être en phase avec vos objectifs et votre profil de risque.

5) Être focus et obnubilé par le rendement 

Pour bien investir de l’argent, il est essentiel de ne pas être aveuglé par un rendement élevé. Pourquoi, dites-vous ? En fait, ce chiffre seul ne garantit pas la pérennité de vos placements. Pour cela, il importe de se poser les bonnes questions. D’abord, ce rendement est-il stable dans le temps ou fluctue-t-il ? Est-il garanti ou sujet à des variations ? Des changements dans la législation fiscale peuvent-ils impacter ce rendement ? Pour trouver le bon placement et bien gérer votre patrimoine, vous devez impérativement répondre à ces questions.  

Gardez également à l’esprit que le rendement affiché par les courtiers ou les sociétés de gestion est souvent influencé par divers éléments. On pense notamment aux frais de gestion et la fiscalité qui peuvent drastiquement altérer le résultat final. Par exemple, un investissement avec un rendement apparemment faible peut, sur le long terme et avec des frais élevés, générer moins de profits que prévu. Prendre en compte ces variables est crucial pour évaluer réellement la rentabilité de vos investissements.

Par ailleurs, sachez que les rendements très élevés sont souvent associés à des niveaux de risque importants. Ainsi, il est nécessaire d’évaluer votre tolérance au risque avant de vous engager dans des investissements à haut rendement

PETIT RAPPEL : Dans le monde des investissements, il n’y a pas de rendement élevé sans risque élevé.

6) Confondre placement sécurisé et placement garanti

Entre un placement garanti et un placement sécurisé, il faut pouvoir faire la distinction lors de vos choix d’investissement. Confondre les deux constitue une erreur à ne surtout pas commettre. Les placements garantis, comme les livrets A ou LDD en France, assurent la protection de votre capital, mais ils offrent généralement de maigres plus-values. Ils sont protégés par l’État tant que l’établissement financier est solvable. Avec ce type de placement, vous êtes sûr de récupérer l’intégralité de vos billets. En revanche, les placements sécurisés ne garantissent pas le capital investi. Ils reposent sur des actifs stables et solides comme l’or ou l’immobilier qui savent résister aux fluctuations du marché et produire des revenus réguliers.

Somme toute, retenez que les placements garantis sont plus orientés vers la protection du capital investi. Quant aux placements sécurisés, ils se concentrent davantage sur la stabilité et la résilience des actifs sous-jacents. Malheureusement, ces placements dits sécurisés ne garantissent pas toujours le remboursement intégral du capital investi.

Autres erreurs cruciales à éviter 

Outre ces 6 erreurs notables, il existe également de nombreux autres écueils à éviter absolument. En voici quelques-uns à titre de bonus.    

Investir exclusivement dans les valeurs mobilières

Certains investisseurs novices se limitent uniquement aux valeurs mobilières ; même lorsqu’il faut diversifier. Il s’agit là d’une erreur majeure en matière d’investissement financier. Cette stratégie limite la diversification du portefeuille et accroît la vulnérabilité aux fluctuations du marché boursier. En vous concentrant uniquement sur les actions ou les titres, vous exposez votre capital à un seul secteur ou à des risques propres à ces actifs.

Investir toutes ses liquidités 

Investir la totalité de ses liquidités représente une grave erreur en investissement. Cette approche vous privera de fonds pour faire face à des urgences ou saisir des opportunités fortuites. Détenir du cash est important pour répondre à des besoins immédiats ou profiter de transactions à court terme. En investissant tout, l’absence de fonds disponibles peut entraîner des difficultés financières en cas d’imprévus. Notre conseil : maintenez un fonds d’urgence ; sait-on jamais.  

Ignorer l’horizon d’investissement 

Il ne faut jamais négliger l’horizon d’investissement lorsqu’on veut investir son argent. Notez que chaque investissement a un délai de maturité optimal. Si vous l’ignorez, cela peut impacter les rendements. Un horizon court nécessite des actifs liquides et moins risqués, alors qu’un horizon à long terme permet d’explorer des placements plus volatils et potentiellement plus rentables. En ignorant cet aspect, vous risquez d’opter pour des investissements inappropriés ; soit trop risqués pour un horizon court, soit trop conservateurs pour un horizon à long terme. Nul doute que cela affectera les rendements potentiels.

Suivre aveuglément les «gourous de l’investissement»

Lorsqu’il s’agit d’investir son argent, il est hors de question de suivre les « gourous de l’investissement ». Bien que ces « experts » aient des perspectives éclairées la plupart du temps, leurs conseils ne sont pas toujours adaptés à chaque situation. En suivant aveuglément leurs recommandations, vous pourriez prendre des décisions inadaptées ou faire des investissements non conformes avec vos propres objectifs. Notez : chaque investisseur a des besoins et des stratégies uniques.

Je suis Cristal Essenam AKOYESSOU, éditeur de site et expert SEO de formation. Je suis également négociant en matières premières : noix de cajou, sésame, soja, sucre, etc. Passionné par l'univers des affaires, des finances et de l’entrepreneuriat, je prends plaisir à partager sur ce blog des informations pour vous aider à mieux investir et à trouver des fournisseurs fiables. Pour de plus amples informations : contactez-moi à cette adresse : contact@boninvestissement.com